Je suis DÉMOTIVÉ(E) au travail :

J’ai du mal à me lever le matin, je manque d’énergie au boulot…

Comment comprendre sa propre démotivation professionnelle pour passer à l’action ?

Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?
Avoir plus de sens, de motivation et de satisfaction au travail ?

JE SUIS DÉMOTIVÉ(E) au travail (Version Audio)

Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?
Avoir plus de sens, de motivation et de satisfaction au travail ?

JE SUIS DÉMOTIVÉ(E) au travail (Version Texte)

 

Bonjour,

 

Les signes de démotivation au travail :

J’ai du mal à aller au boulot le matin, j’ai des périodes de blanc dans la journée, ou bien je procrastine, je vais surfer sur internet…

Certains de mes clients en coaching arrivent désabusés, déprimés ou aussi parfois en colère contre eux-mêmes, contre leur employeur. Ils se rendent compte que cette démotivation professionnelle devient un cercle vicieux. Les idées négatives prennent le dessus, l’énergie diminue, les résultats aussi avec des remarques de mon supérieur, de mes collègues inquiets ou irrités…

 

Si ces clients arrivent en coaching, c’est qu’ils ont pris conscience que cela n’allait pas et souhaitent en discuter et trouver des solutions.

Mais pour beaucoup, l’enlisement de la démotivation est progressif.

Vous connaissez sans doute l’histoire de la grenouille qui ne se rend pas compte que la température de l’eau de la casserole augmente et finit cuite faute d’avoir sauté à temps…

Et c’est pourquoi je fais cette vidéo.

Oh bien sûr, on n’est pas tous les jours en super forme, à sauter du lit à la seconde, enthousiaste pour aller au boulot.
Mais si cela fait 10 jours d’affilée que votre motivation professionnelle est en berne, ou bien que c’est au moins un jour sur deux, cela vaut la peine de s’y intéresser.

 

Les causes de la démotivation professionnelle :

Les causes de la démotivation professionnelle sont en inversé par rapport aux sources de motivation, vous pouvez regarder ma vidéo sur motivation extrinsèque et motivation intrinsèque si vous voulez approfondir le sujet.

Voici en grands traits les cas typiques de démotivation professionnelle :

  • Un contenu de poste et une charge de travail inadéquate : trop de pression ou d’exigence, ou au contraire de l’ennui et aucun challenge.
  • Le manque de reconnaissance et notamment avec un salaire inférieur au marché
  • Le manque d’évolution, ou d’opportunité de se développer et d’apprendre, la routine qui s’installe
  • Un style de management inadéquat par exemple du micro-management si vous êtes très senior et autonome ou à l’inverse, du laisser-faire si vous êtes junior et vous vous retrouvez lâché dans la nature.
  • Des difficultés relationnelles, des conflits notamment avec son manager et ses collègues proches
  • Le manque d’adhésion aux valeurs et à la finalité de l’organisation…

 

Les conséquences de la démotivation professionnelle :

Les conséquences ne sont pas à négliger.

Votre santé mentale et physique peut en souffrir, car derrière la démotivation, il y a peut-être une situation critique qui est en train de pourrir. Et faire le dos rond n’aide pas à solutionner les situations difficiles ou toxiques.

 

Quelles solutions pour se remotiver au travail ?

Dans les histoires qui finissent bien, j’ai eu des clients qui ont compris en une ou deux sessions de coaching d’où venait leur démotivation et donc ont pu agir dessus.

Un cas typique :
Quelqu’un qui avait vécu un événement dans son service comme une injustice à son égard et avait perdu la confiance en son employeur.

Parfois c’est vrai malheureusement. Mais parfois aussi voir les choses sous différentes perspectives – ce que nous avons fait en coaching – aide à relativiser la situation ou simplement décider d’aller en reparler avec les personnes concernées.

Et dans le cas de ce client, c’est ce qu’il a fait et cela a permis de clarifier la situation, et pour lui de restaurer sa confiance envers l’organisation.

Mais cela ne marche pas toujours aussi bien.

 

Il y a un cas particulier et difficile, c’est la désillusion après une prise de poste.

On commence en général avec une belle énergie – on parle même de la phase lune de miel – mais parfois ensuite vous découvrez que le contrat initial n’était pas clair ou n’a pas été respecté. On vous a survendu le poste, et vous aviez sans doute envie d’y croire.
C’est un cas compliqué de démotivation professionnelle car souvent lié à l’impression d’être dupé, avec de la colère contre soi-même ou contre l’extérieur. Et pas toujours facile de rebouger au bout de 6 mois.

 

Mais je reviens sur le cas standard de la démotivation progressive dans votre poste si c’est votre cas.

La 1ère étape c’est d’essayer d’identifier les causes :
Si avant vous étiez dans une dynamique positive, quels sont les facteurs qui ont changé ? Le contexte, les intervenants, la définition de votre job ? Avez-vous vécu des dysfonctionnements, des échecs, des conflits ?

Le fait d’analyser la situation, d’identifier là où cela fait mal va vous aider à prendre du recul.

 

En parallèle, je vous suggère de faire une analyse de vos facteurs de motivation.
C’est de toute façon très utile et  je le fais systématiquement dans mes coachings avec mes clients.

Et cela va vous permettre de voir ce qui a été négligé, offensé, ou ce qui manque dans votre situation actuelle.

 

Je vous rappelle les 5 grands types de sources de motivation professionnelle :

  • La reconnaissance :

Le feedback positif sur votre travail, une rémunération en ligne avec le marché, avoir les moyens nécessaires pour atteindre vos objectifs.

  • Au niveau de la compétence :

Le fait d’apprendre et de vous développer, d’avoir des perspectives d’évolution.

  • Au niveau de l’expression de vous-même :

La possibilité d’être autonome, de définir vos objectifs, d’exprimer votre créativité…

  • Au niveau relationnel :

Le lien social que vous développez avec les gens autour de vous

  • Et enfin au niveau des valeurs et du sens :

Le fait de contribuer à quelque chose qui résonne pour vous.

 

Quand vous avez identifié ce qui manque ou gêne dans votre situation actuelle et mis cela en regard de vos facteurs de motivation principaux, vous saurez en théorie là où agir.

Après c’est à vous de voir si vous le souhaitez, si c’est le bon moment, et comment…

Dans certains cas, un changement de projet ou de mode de travail peut suffire.
Pour d’autres ce sera un changement de poste en interne ou en externe, et cela se prépare bien sûr…

 

Si vous avez la motivation en berne, que vous voulez en parler et éventuellement passer à l’action, c’est aussi à cela que sert le coaching de carrière.

 

Si ces sujets de motivation au travail et de psychologie vous intéressent, abonnez-vous maintenant à ma chaine, en activant les notifications pour être prévenu des prochaines vidéos.

Et vous pouvez vous inscrire également à ma Lettre d’Inspiration mensuelle avec le lien ci-dessous.

 

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach de Dirigeants et Coach de Carrière

Q
Coaching de Carrière
Q
Coaching de Carrière
FAIS DES EFFORTS ! (Injonctions et Drivers)

FAIS DES EFFORTS ! (Injonctions et Drivers)

FAIS DES EFFORTS ! (Injonctions et Drivers) Fais un effort, quand on veut on peut… On n’a rien sans rien… Dans la vie il faut travailler dur… Si vous avez baigné dans un système familial, scolaire ou culturel qui a valorisé le « Fais des Efforts », peut-être...

FAIS PLAISIR ! (Injonctions et Drivers)

FAIS PLAISIR ! (Injonctions et Drivers)

FAIS PLAISIR ! (Injonctions et Drivers) Prête ton jouet, ne sois pas égoïste… Sois gentil avec ton ami, ta petite sœur… Dis bonjour à Tante Paulette… Si vous avez été dans un système familial, scolaire ou culturel où il fallait être gentil, poli et faire passer les...

 

Bonjour,

 

Prête ton jouet, ne sois pas égoïste…

Sois gentil avec ton ami, ta petite sœur…

Dis bonjour à Tante Paulette…

Dès que nous sommes entrés dans l’univers social au parc, à la garderie ou simplement avec nos frères, sœurs ou cousins… nous avons entendu les « Sois gentil », appris les règles de politesse, et parfois à dire bonjour ou à prêter notre jouet quand nous n’en avions vraiment pas envie !

Et aujourd’hui vous avez peut-être du mal à dire non à un collègue qui vous demande un service le soir au moment où vous quittez le boulot, ou à prendre une décision difficile en voulant faire plaisir à tout le monde.

Oh le « sois gentil » n’était pas seul, nous avons baigné dans un monde de principes éducatifs via nos parents, l’école, le sport et de manière générale la culture et l’environnement ambiants. Il y a par exemple aussi les messages de type « sois parfait » ou « sois fort », j’ai fait différentes vidéos sur ces principes et leur impact dans notre vie.

 

Permissions, Injonctions et Drivers

Donc aujourd’hui je vous parle d’Injonctions, de Drivers et de tous ces messages inconscients qui nous polluent souvent la vie…

Les concepts de Permissions et d’Injonctions ont été développés dans le grand courant de l’Analyse Transactionnelle : il s’agit de messages inconscients verbaux ou non-verbaux délivrés par les figures parentales et l’environnement à l’enfant qui va en sélectionner et interpréter certains. 

Les Injonctions

Habituellement on liste 13 injonctions et en voici quelques-unes pour comprendre comment cela peut structurer notre vision de nous-même et du monde :

« N’existe pas ! », c’est-à-dire sois transparent, fais-toi oublier 

« Ne sois pas toi-même » : fais comme tout le monde, ou comme ton père, ta mère…

« Ne sois pas un enfant », ne t’amuse pas, la vie ce n’est pas drôle

« N’aie pas de valeur » : sois modeste, ne te mets pas en avant…

Un sujet passionnant où tout le monde se reconnait !

 

Les Contre-Injonctions et Drivers

Étape suivante : pour lutter contre ces injonctions, nous élaborons des contre-injonctions ou messages contraignants qui se traduisent par des croyances, des principes et des comportements.

Par exemple par rapport à l’injonction Ne sois pas un enfant », je vais développer une croyance comme quoi même enfant, il faut être sérieux, éventuellement s’occuper des autres, être déjà un adulte responsable. Et ensuite avoir du mal à m’autoriser à être insouciant et à s’amuser.

Taibi Kahler – le créateur du Modèle de la Process Communication - a ensuite synthétisé cela en créant le concept de Drivers qui sont des règles de comportements qui deviennent des sortes de pilotes automatiques.

Il y a en 5 : Sois Fort, Sois Parfait, Fais Efforts, Dépêche-toi et… Fais Plaisir.

 

Le Driver « Fais Plaisir »

J’en viens donc au Driver « Fais Plaisir » et comment cela se traduit dans notre vie.

Vous vous souvenez, dès l’enfance nous baignons dans des tas d’injonctions.

En l’occurrence, le « Fais Plaisir » ou « Sois gentil » est tellement classique dans certaines familles ou fratries.

Et une personne se retrouve ainsi à s’occuper des tâches ménagères à la place des autres. Mais si cela me fait plaisir d’aider…

 

Donc nous sélectionnons et interprétons ce qui se passe autour de nous puis nous développons des croyances et des stratégies d’adaptation.

Si être gentil et faire passer ses besoins derrière ceux des autres a été une stratégie qui a bien fonctionné pour recueillir de l’attention et de l’amour, je l’ai peut-être surdéveloppée.

Et cela peut se traduire par des croyances du type :

  • J’ai de la valeur si je suis généreux
  • Je serai aimé(e) si je fais plaisir à l’autre

 

Pour évaluer si le Driver « Fais Plaisir » est très développé chez vous, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que vous avez tendance à offrir votre aide facilement, même si vous avez autre chose à faire ? Et faire passer les autres en premier par rapport à vous-même.
  • Est-ce que vous avez tendance à offrir votre aide même si on ne vous l’a pas demandé ? Avec le risque de rentrer dans le rôle du Sauveur.
  • Est-ce que vous avez du mal à dire non à une demande ? Et à mettre vos limites.
  • Comment vous sentez-vous face à une décision où vous devez choisir entre 2 options soutenues par 2 personnes que vous appréciez ?

 

Tant que tout va bien, c’est inconscient et quasi invisible.

Un Driver « Fais Plaisir » bien développé vous permettra sans doute d’avoir une belle écoute, une grande empathie, la capacité de créer du lien social facilement et de développer des amitiés profondes…

 

Le Driver Fais Plaisir sous stress :

Mais sous stress – par exemple si j’ai l’impression que les autres sont hostiles, le Driver « Fais Plaisir » s’active et cela devient vite contre-productif : j’en fais trop, je me sur adapte aux autres qui passent donc en premier dans ma vie, et même je me dévalorise.

Par exemple dans une prise de poste, j’en fait trop pour me faire accepter, m’intégrer et je commence à aider tout le monde, avec le risque de me faire utiliser et au final de ne pas faire correctement mon propre travail.

Si vous combinez cela avec un autre message contraignant par exemple le « Sois parfait » ou « Sois fort », je vais travailler comme une folle et / ou ne jamais me plaindre. Ce qui peut être la voie royale vers l’épuisement professionnel.

Et évidemment si les personnes autour de vous en profitent, vous pouvez rentrer dans des relations assez toxiques : je deviens la bonne poire de l’équipe (ou de mon ou ma chef), celle qui reste régulièrement le soir quand il y a un coup de bourre. Et c’est devenu normal pour les autres.

Si vous avez vécu le burn-out du ou de la gentille perfectionniste dans un monde de brutes, vous savez de quoi je parle.

 

Comment mieux gérer le Driver « Fais Plaisir » ?

Donc vient la question fondamentale : comment je gère et utilise au mieux mon Driver « Fais Plaisir » ?

La 1ère étape est de prendre conscience du « Fais Plaisir » et de son impact dans votre vie, positif et négatif. Et de repérer vos comportements typiques qui y sont associés. D’où cette vidéo.

La 2ème étape, c’est de travailler au rééquilibrage de ce message contraignant en intégrant et en valorisant des permissions libératrices.

Par exemple, tu as le droit de penser aussi à toi, tu as le droit de te faire plaisir, tu peux dire non…

Pour ensuite changer vos comportements contre-productifs.

Et ce n’est pas toujours facile, car cela peut être bien ancré en vous, et chez les autres.

Cela veut dire notamment :

  • Travailler sur votre estime de vous-même de manière générale,
  • Comment vous remettre plus en priorité dans votre propre vie et prendre soin de vous,
  • Identifier les situations et relations où vous votre « Fais Plaisir » est bénéfique mais aussi celles que vous souhaitez changer. Et définir alors un objectif et un plan d’action précis.
  • Travailler votre rapport au conflit pour mieux vous affirmer et exprimer vos frustrations éventuelles, surtout si on vous a répété qu’être en colère ce n’est pas bien (je n’y reviens pas, j’ai fait une vidéo sur le sujet),

En vous préparant à gérer une certaine résistance autour de vous car cela pouvait être bien confortable pour certains, non ?

 

Le Coaching peut vous aider :

Vous vous êtes reconnu dans le Driver « Fais Plaisir » ?

Si vous avez pris conscience que c’est urgent pour vous de travailler sur le sujet, pour mieux mettre vos limites et respecter vos propres besoins, pour de meilleures relations interpersonnelles, le Coaching peut vous aider, contactez-nous…

 

Si ces sujets de psychologie appliquée et de coaching vous intéressent, abonnez-vous maintenant à ma chaine, en activant les notifications pour être prévenu des prochaines vidéos.

Et vous pouvez vous inscrire également à ma Lettre d’Inspiration mensuelle avec le lien ci-dessous.

 

A bientôt.

A bientôt.

Guillemette Moreau, Coach de Dirigeants et Coach de Carrière.

SOIS FORT ! (Injonctions et Drivers)

SOIS FORT ! (Injonctions et Drivers)

SOIS FORT ! (Injonctions et Drivers) Dans la vie il faut se battre… Si vous avez baigné dans un système familial, scolaire ou culturel qui a valorisé le « Sois Fort », peut-être qu’aujourd’hui vous êtes un battant ou une battante, compétitif et performant......

SOIS PARFAIT ! (Injonctions et Drivers)

SOIS PARFAIT ! (Injonctions et Drivers)

SOIS PARFAIT ! (Injonctions et Drivers) C’est pas mal mais tu aurais pu mieux faire… Évidemment ce n’était pas toujours aussi clairement dit, mais si vous avez été dans un système familial, scolaire ou culturel où ce que vous faisiez n’était jamais assez bien, le...

GM Inspiration icon forest  Envie d'inspiration...?

Abonnez-vous à ma LETTRE D'INSPIRATION MENSUELLE

Lettre d'Inspiration

Tous les mois, je choisis un thème et suis heureuse de vous envoyer mes vidéos, références de livres, etc... pour vous inspirer dans votre vie professionnelle ou personnelle..."

Share This