L’ANXIÉTÉ de PERFORMANCE au Travail

L’anxiété de performance au travail est un problème répandu dans de nombreux secteurs et professions.

Avec des causes qui se combinent : des attentes élevées, de la compétition, des délais serrés et la crainte de l’échec…

L’ANXIÉTÉ de PERFORMANCE au Travail (Version Audio)

L’ANXIÉTÉ de PERFORMANCE au Travail (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Aujourd’hui je veux vous parler d’un problème majeur pour certains de mes clients : l’Anxiété de Performance au Travail.

 

Définition de l’Anxiété de Performance au Travail

L’anxiété de performance au travail, c’est un sentiment d’inquiétude, de tension ou de peur lié à la performance professionnelle.

C’est donc une forme d’anxiété spécifique à l’environnement professionnel, où la personne est sous pression pour atteindre des objectifs élevés, répondre aux attentes des autres et craint l’évaluation négative de sa performance.

L’anxiété de performance au travail est un problème répandu dans de nombreux secteurs et professions. Avec des causes qui se combinent : des attentes élevées, de la compétition, des délais serrés et la crainte de l’échec.

Parfois l’Anxiété de Performance va apparaitre juste dans certaines situations comme la prise de parole en public, mais cela peut aussi contaminer toute la sphère professionnelle.

Si c’est votre cas, que votre anxiété de performance au travail devient envahissante et persistante, consultez votre médecin ou psychologue.

 

Les Symptômes de l’Anxiété de Performance au Travail

Les symptômes de l’Anxiété de Performance au Travail sont les signes typiques de grand stress et d’anxiété.

  • Au niveau physique, l’anxiété de performance va souvent s’accompagner de maux de tête, maux d’estomac, tensions musculaires, troubles du sommeil ou problèmes digestifs. Dans les phases aigues, cela peut tourner en crise de panique avec augmentation du rythme cardiaque et palpitations, transpiration voire tremblements.
  • Au niveau cognitif, l’anxiété de performance au travail se caractérise par des pensées qui tournent trop vite et de la difficulté à se concentrer. Et aussi par de la préoccupation excessive voire de l’obsession sur sa propre performance passée, présente ou future. Les pensées négatives, des scénarios catastrophes peuvent aussi devenir insupportables.
  • Au niveau émotionnel, cela peut se traduire par de l’irritabilité, un manque de maitrise de soi, des peurs qui tournent en boucle ou qui peuvent même réveiller la personne au milieu de la nuit.
  • Enfin au niveau comportemental, il y aura soit par de l’hyperactivité et du surmenage, soit au contraire de l’évitement et de la procrastination.

 

L’Impact de l’Anxiété de Performance sur les individus et les organisations.

L’anxiété de performance au travail a des conséquences négatives sur les individus, mais aussi sur les organisations.

Au niveau individuel, nous venons de le voir, avec une détérioration de la santé physique et mentale, une baisse de la confiance en soi et de l’estime de soi, et au final une diminution de la satisfaction au travail.

Et pour les organisations, cela se traduira par une baisse de productivité, une augmentation de l’absentéisme, une dégradation du climat de travail et une réduction de l’engagement des employés.

C’est donc un sujet majeur de santé mentale pour tout le monde et pour toutes les organisations.

 

Les Causes de l’Anxiété de Performance au travail

Quelles sont les causes de l’Anxiété de Performance au Travail ?

Le plus souvent, il s’agit de la combinaison d’un environnement de travail avec des fortes attentes et d’une exigence et une sensibilité de la personne qui va créer un cercle vicieux de stress et de perte de ses moyens et de sa confiance en soi.

Le rôle de l’Environnement sur l’Anxiété de Performance au Travail

Du côté environnement professionnel, une forte pression, des objectifs et des délais irréalistes et éventuellement une culture de feedback négatif va favoriser l’Anxiété de Performance.

Face à des attentes démesurées ou des délais trop courts, le stress augmente et nous pouvons ressentir une pression énorme pour répondre à ce qui nous est demandé. Avec un sentiment d’urgence, la peur de ne pas réussir à respecter les délais et la crainte d’être jugé de manière négative en cas d’échec.

Si on rajoute de la rétroaction négative, des critiques ou des commentaires désagréables, cet environnement peut carrément devenir toxique.

Les facteurs personnels qui favorisent l’Anxiété de Performance au Travail

Du côté de la personne concernée, le perfectionnisme, l’auto-critique, la peur de l’échec, la comparaison avec les autres et le manque de confiance en soi, voire le syndrome de l’imposteur vont être un terrain propice au développement de l’Anxiété de Performance au Travail.

  • D’abord le perfectionnisme : les individus perfectionnistes ont tendance à se fixer des normes extrêmement élevées et à rechercher constamment l’excellence. Donc ils se mettent une pression énorme pour éviter les erreurs et les échecs. Et une sorte de souci obsessionnel du détail – et la peur de ne pas être à la hauteur – va créer un stress et une surcharge de travail qui diminue en fait leur efficacité, d’où un cercle vicieux.
  • L’Auto-critique, c’est que les personnes concernées vont se juger de manière négative et se critiquer, en se concentrant sur leurs erreurs ou leurs lacunes plutôt que sur leurs réussites.
  • La peur de l’échec, de faire des erreurs ou de ne pas répondre aux attentes des autres rajoute de la pression et du stress.
  • La comparaison avec les autres – souvent biaisée négativement – ou avec des modèles de réussite irréalistes, peut éroder la confiance en soi et l’estime de soi et générer une pression supplémentaire pour performer encore plus.
  • Le syndrome de l’imposteur est souvent lié à l’anxiété de performance au travail. C’est cette tendance à se sous-estimer et à douter de ses compétences, même en cas de réussite. Et avec cette peur que les autres découvrent que je ne suis aussi compétente que je le parais.
  • Enfin, les expériences passées, notamment les échecs ou les mauvaises performances peuvent abimer la confiance en soi et l’estime de soi. Les souvenirs négatifs vont déclencher de l’anxiété lors de situations similaires et la pensée récurrente de ne pas être à la hauteur ou de répéter des erreurs comme dans le passé va amplifier l’Anxiété de Performance.

 

Comment mieux gérer son Anxiété de Performance au Travail

Si vous souffrez d’Anxiété de Performance au travail, voici quelques pistes pour mieux gérer cette situation.

Ce n’est pas facile à faire seul, surtout si vous êtes déjà en surmenage professionnel.
Parlez-en à votre supérieur, à vos Ressources Humaines pour demander une aide avec du mentorat ou du coaching.

Et à votre médecin si vous êtes en souffrance.

1. Tout d’abord, développer la conscience de soi.

En identifiant les situations typiques qui déclenchent votre insécurité pour les anticiper et mieux les apprivoiser, par exemple en travaillant en hypnose ou en visualisation.

Identifier aussi les pensées négatives ou irrationnelles qui alimentent votre anxiété de performance pour les recadrer et les remplacer par des pensées positives et plus réalistes.

2. Développer vos compétences en gestion du stress.

Avec des techniques de relaxation, la méditation, des techniques de respiration comme la cohérence cardiaque.

L’activité physique – mais pas en compétition bien sûr, il ne s’agit pas de rajouter du stress – peut être aussi une aide précieuse pour se vider la tête, reprendre contact avec son corps et avec la nature.

3. Établir des attentes réalistes :

Faites-vous aider par votre supérieur ou un mentor pour revenir à des objectifs réalisables et éviter de vous mettre une pression excessive.

Mais si vous avez l’impression que la pression vient principalement de l’environnement et que vous n’arrivez pas à lutter contre, parlez-en avec votre médecin, un psychologue ou un coach professionnel pour vous aider à mettre vos limites ou même à sortir au moins temporairement de cet environnement.

4. Ne restez pas seul.

Parlez de vos préoccupations avec votre responsable ou des collègues de confiance pour qu’ils vous soutiennent et vous aident à trouver des solutions.
Et à l’extérieur, à nouveau pensez à aller consulter votre médecin, un thérapeute ou un coach.

5. Enfin, faites preuve d’auto-bienveillance :

En étant gentil avec vous-même, en reconnaissant vos réussites et vos progrès, même les plus petits.
N’oubliez pas aussi de prendre soin de votre bien-être physique et mental en faisant des pauses régulières et en pratiquant des activités qui vous plaisent en dehors du travail.

 

En conclusion, l’Anxiété de Performance est un sujet important de santé mentale au travail, à ne pas négliger pour vous personnellement, ou si vous en êtes témoin, et pour les organisations.

J’espère avoir contribué aujourd’hui à vous rendre plus vigilant pour passer à l’action si nécessaire.

 

Si ces sujets de vie au travail et de coaching vous intéressent, abonnez-vous maintenant à ma chaine, en activant les notifications pour être prévenu des prochaines vidéos.

Et vous pouvez vous inscrire également à ma Lettre d’Inspiration mensuelle avec le lien ci-dessous.

 

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach de Dirigeants et Coach de Carrière.

Coaching pour la Gestion du Stress
Q
Coaching pour la Gestion du Stress
Q
Faire le DEUIL de ses AMBITIONS

Faire le DEUIL de ses AMBITIONS

Faire le DEUIL de ses AMBITIONS Tu seras ingénieur mon fils, médecin, avocat, ministre… Nous avons tous hérité des projections de notre entourage. Sauf que cela ne se passe pas forcément comme cela… Faire le DEUIL de ses AMBITIONS - Version AudioFaire le DEUIL de ses...

Quelle est votre AMBITION ?

Quelle est votre AMBITION ?

Quelle est votre AMBITION ? Si je vous dis : « vous êtes très ambitieux », comment le prenez-vous ? Et si je vous dis maintenant : « vous n’êtes pas très ambitieux » … ? L’ambition dérange. C’est normal puisque justement elle veut repousser les limites de ce qui...

Comment mieux DÉLÉGUER ?

Comment mieux DÉLÉGUER ?

Comment mieux DÉLÉGUER ? Je suis débordée, je sais que je devrais déléguer… Mais cela va prendre du temps, finalement je m’en occupe vite fait… Je vous rassure, vous n’êtes pas seul… C’est le cas de la plupart de mes clients en coaching avec cette bonne dose de...

Comment améliorer sa PRISE de PAROLE en PUBLIC

Comment améliorer sa PRISE de PAROLE en PUBLIC

Comment améliorer sa Prise de Parole en Public J’ai le trac, les jambes qui flanchent… J’ai peur d’avoir un blanc, de ne pas savoir répondre à une question que je n’ai pas préparée… La prise de parole en public est un sujet régulier en coaching... Voici des stratégies...

GM Inspiration icon forest  Envie d'inspiration...?

Abonnez-vous à ma LETTRE D'INSPIRATION MENSUELLE

Lettre d'Inspiration

Tous les mois, je choisis un thème et suis heureuse de vous envoyer mes vidéos, références de livres, etc... pour vous inspirer dans votre vie professionnelle ou personnelle..."

Share This