Comment gérer un/une CHEF NARCISSIQUE ?

Mon/ma boss m’utilise, me pique mes idées, me fait travailler comme un fou mais c’est en fait pour sa propre gloire…

Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?
Avoir plus de sens et de satisfaction au travail ?

Comment gérer un/une CHEF NARCISSIQUE ? (Version Audio)

Formation
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Gmail
Vous êtes intéressé par du coaching pour vous-même ou pour des membres de votre organisation? Faisons connaissance...

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Gmail
  Envie d'inspiration...?

Inscrivez-vous à ma LETTRE D'INSPIRATION MENSUELLE

Comment gérer un/une CHEF NARCISSIQUE (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Aujourd’hui je veux vous parler du narcissisme et de la difficulté de gérer un ou une supérieure à tendance narcissique.

Quand il vous a recruté, sans doute vous a-t ’il fait un grand numéro de séduction.

Et vous y avez cru au moins en partie : quelle chance de travailler pour ce boss brillant, plein de confiance en lui / en elle, et à qui tout semble réussir.

Et vous vous retrouvez dans l’ombre à travailler comme un fou pour qu’il / elle aille parader et récupère le crédit de votre travail ou de vos bonnes idées.

Ou pire, cette personne saura vous faire porter le chapeau de ses propres échecs.

 

Nous sommes tous un peu narcissiques et un bon ego est une protection souvent utile et parfois nécessaire.

Je ne veux pas vous parler ici des cas pathologiques dits « pervers narcissiques », il y a des livres édifiants sur le sujet et si vous êtes malheureusement aux prises avec un tel cas, allez vite voir un spécialiste.

Je veux parler ici des narcissiques « ordinaires ».
Sauf qu’au travail, avec les enjeux de pouvoir, le challenge, l’ambition qui s’en mêlent, ils peuvent vite montrer leurs mauvais côtés, et vous en subissez les conséquences.

Et nous sortons de 20 bonnes années de mise sur piédestal de certains visionnaires de la tech, stratèges inspirants des changements de paradigmes, leaders grandioses, sachant se mettre en scène autant que leurs produits ou services. A se demander si la notion même de leadership dans les années 2000 n’était pas juste une facette du narcissisme.

Même si on en revient, le narcissisme est parfois encore bien présent dans les étages de direction.

 

Le leader narcissique peut être remarquablement productif, mais aussi très dangereux :

Une vision ambitieuse, une grande confiance en ses propres capacités, le goût du risque, la capacité de persuader les autres… si c’est au bénéfice d’un projet solide, cela peut soulever des montagnes et créer de grands succès.

Cela devient plus dangereux quand la personne fait des erreurs et s’entête, n’écoute pas les autres ou ignore les faits qui ne vont pas dans son sens, convaincue qu’elle seule comprend les choses. Devient mégalomane ou même un peu paranoïaque et concentre tous les pouvoir dans ses mains sans contrepouvoir.

 

Alors quels sont les symptômes du supérieur narcissique ?

A la base vous avez des gens qui pour compenser souvent un manque d’estime d’eux-mêmes se survalorisent, ont un fort ego, se créent et entretiennent une image de succès, adorent le pouvoir et la réussite, sont opportunistes et savent très bien « se vendre » et vendre leurs projets.

Ils pensent être exceptionnels et cherchent l’admiration des autres.

Et s’ils se sentent attaqués, ils auront encore plus besoin de rabaisser les autres pour conforter leur estime d’eux-mêmes.

 

Tant que vous les admirez, que vous leur êtes utiles et participez à leurs succès en étant docile, tout va bien.

Les problèmes commencent quand vous vous rebellez.
Si vous cherchez à faire reconnaitre votre travail, cela sera perçu comme de la concurrence.

Ou quand vous respectez les règles, les process, et que cela les empêche d’avancer à leur guise.
Vous devenez alors un obstacle à leur succès.

Ou quand vous les critiquez ou que vous les confrontez à leurs lacunes ou leurs échecs.
Si leur image est en jeu, ils vont attaquer et fort. Et autant dire que l’empathie n’est pas vraiment leur fort.

Cela peut donner aussi du double langage : je promeus officiellement la collaboration mais je décide tout seul et créée en fait de la compétition interne. Je suis charmeur mais je me soucie peu des autres et peux même humilier ceux me résistent. Je souris beaucoup mais j’écoute peu.

 

Alors que faire face à un chef narcissique ?

Tout d’abord, partez du principe que vous ne le ou la changerez pas !

Surtout s’il ou elle a de bons résultats, cela montre bien qu’il est supérieur aux autres, aux règles.
Et comme en plus le narcissique a peu d’empathie, ce n’est pas pour vous faire plaisir ou vous ménager qu’il mettra de l’eau dans son vin.

Si vous acceptez de jouer les 2èmes couteaux, vous pouvez lui devenir un fidèle soutien dans ses guerres de pouvoir.
S’il ou elle gagne, vous en bénéficiez.
Mais s’il ou elle perd, vous disparaissez avec, en espérant qu’il saura rebondir et pensera à vous.
Mais il y a aussi le risque de servir de fusible si cette personne a besoin de trouver un coupable pour un échec.

 

Si vous ne voulez pas rester dans son influence, la meilleure stratégie c’est la fuite et en attendant, de vous protéger.

Lutter, les démasquer est en général difficile et dangereux.
Faisons leur confiance pour avoir soigné leur image auprès des échelons au-dessus d’eux.

Bien sûr, si vous êtes solidaires entre collègues vous pouvez essayer la lutte collective.
Mais n’oubliez pas que tous les moyens sont bons pour les narcissiques en stress, et il ou elle saura faire exploser votre front commun avec un peu de manipulation…

Donc essayez de vous faire muter, de changer de job, et en attendant vous faites votre job en évitant la confrontation et en protégeant votre estime de vous-même.

Oui, c’est frustrant et injuste, et cela leur laisse le champ libre de continuer à progresser dans leur carrière…
Mais face à des gens parfois sans scrupules, votre empathie, votre respect des règles, vos valeurs deviennent plutôt des handicaps.
C’est choquant, je sais…

 

La vie professionnelle avec un ou une supérieur narcissique est parfois excitante mais aussi souvent épuisante et très frustrante.

Pensez à en parler avec quelqu’un de neutre, par exemple un coach de carrière.
Et si votre santé physique et mentale commence à en souffrir, consultez votre médecin.

 

Si ces sujets sur la vie au travail vous interpellent, abonnez-vous maintenant à ma chaine, en activant les notifications pour être prévenu des prochaines vidéos.

Et vous pouvez vous inscrire également à ma Lettre d’Inspiration mensuelle avec le lien ci-dessous.

 

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach de Dirigeants et Coach de Carrière

Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?
Avoir plus de sens et de satisfaction au travail ?

Le mythe de l’IKIGAI professionnel

Le mythe de l'IKIGAI professionnel En quoi le concept de IKIGAI peut nous aider à clarifier nos objectifs professionnels mais peut aussi devenir un mythe assez frustrant...Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?Avoir plus de sens et de...

BROWN OUT : Mon travail manque de SENS

BROWN OUT : Mon travail manque de SENS Mon travail ne sert à rien... Je ne sers à rien... L'épuisement professionnel par manque de sens ou brown out est insidieux...Vous souhaitez reprendre le contrôle de votre vie professionnelle ?Avoir plus de sens et de...

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Gmail
  Envie d’inspiration…?

Inscrivez-vous à ma LETTRE D’INSPIRATION MENSUELLE

« Tous les mois, je choisis un thème et suis heureuse de vous envoyer mes vidéos, fiches de lecture, etc…
pour vous inspirer dans votre vie professionnelle ou personnelle… »

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Gmail
Share This